Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 octobre 2012

Accessoirement...

...Je rêve toujours de mon appareil photo. Littéralement. Enfin, le choix est presque fait, manque plus que les sous. Et l'anniversaire. (Ca approche, ça approche !!)

17 octobre 2012

L'accouchement par procuration

Titre accrocheur, n'est-il pas ? (Ne dites pas "non", vous allez me miner le moral.)

En fait, le titre est accrocheur parce que le post qui suit ne vous intéresse pas - sauf si vous avez des enfants et êtes pleins de compassion - et /ou en plein dedans, comme nous.

En ce moment, tous les soirs, je revis mon accouchement. Pas personnellement, non, non : en regardant ma fille. Elle se promène dans la maison penchée en avant, gémissant et chouinant, s'accrochant à moi, appeurée par la moindre pensée de ce qui cherche à sortir de son ventre. La différence avec l'accouchement, c'est que quand c'est un vrai accouchement, toi tu veux pousser, et on te dit que c'est trop tôt. Alors que dans le cas présent, on lui dit de pousser, et c'est elle qui dit que c'est trop tôt.

Nan mais sérieux, on a tout essayé.

Le pot.

Les toilettes.

Le "star chart" avec des jolis autocollants, et une promesse de gros cadeau après 10 jours d'autocollants ininterrompus.

La récompense sucrée après livraison de la marchandise.

Les mots doux.

Les mots durs.

Les encouragements à l'américaine.

Les réprimandes à l'ancienne.

Les leçons de morale / de philosophie.

Les culottes et les couches. Les couches-culottes.

Le laxatif. Le weetabix. 

Les livres.

Les dessins animés.

Les petites histoires.

Les petits noms. 

Le faisage de montagne, le pas faisage de montagne.

Le retour en arrière.

 

Rien n'y fait. Tous les soirs, la Pouitchenette gémit. Puis enlève sa couche, à peine souillée mais suffisamment pour l'horrifier et surtout, lui irriter le popotin. Puis refuse qu'on la nettoie, puisque, forcément, ça pique dur. Puis accepte et part se promener dans la maison, sans couche. Puis regémit juste au moment où le Poulet fait sa lecture et la soupe renverse et la Grenouille est au téléphone. Puis se ramène avec du -euh - chocolat plein les jambes et plein la robe, qu'elle n'a pas voulu enlever, et qu'on avait mis propre ce matin, vu que celle d'hier est partie au sale après quelques heures de port, toute couverte de, euh, chocolat.  On nettoie, et on remet une couche. Qui reste, au bas mot, 5 minutes, puis se retrouve souillée de nouveau dans les larmes et les cris. Souillée par 3 ml de, euh, chocolat.

Ca fait 3 mois que ça dure. 

J'en peux plus.

Pourquoi ma fille veut pas faire caca, bordel de bousin ?????!!!!!