Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 février 2013

Recette pour la paix dans le monde.

"OK, but Mummy".

"Yeah?" 

"Why don't they - listen, I have an idea. I know what they can do. Why don't they count how many people in the world believe in God and how many believe in Jesus and how many believe in the other ones and then, how do you say it..."

"Choose the one with most votes?"

"Yeah".

 

Bah, ouais. Nan ?

25 mars 2012

Des dangers de la traduction pour un petit bilingue footeux

Mise en contexte : Sous l'influence de ses petits copains, Tristan devient (un peu) footeux. On s'entraîne aux tirs au but et on a regardé un bout du derby Saint-Etienne/OL samedi dernier, il était aux anges. A mon plus grand dam, il a pris fait et cause pour les lyonnais, et il est pas prêt de lâcher le morceau. De but en blanc dans la voiture qui nous ramène du supermarché, il se met à me questionner sur les prouesses de l'OL. Sont-ils les premiers ? Gagnent-ils tous leurs matchs ? Je lui explique qu'ils ont été champions de France X fois dans les années 2000. C'est alors qu'il me lance, avec le plus grand sérieux...

Traduction : "Papa, combien de tasses ils ont gagné, Lyon ?"

tasse olympique lyonnais

 

 

 

Petit blanc... Je cherche à comprendre, puis éclat de rire, je corrige en "coupe", mais mon fils n'en démord pas, piqué au vif. Il m'explique mon erreur... "Mais en anglais, papa, c'est 'cup' !" Je lui ai appris un nouveau mot, qui lui servira sans doute s'il devient journaliste sportif, ou seulement s'il veut gloser foot en France.

 

 

 

 

Explication : Ben j'en ai pas, je suis pas linguiste, mais c'est sûrement sémantique, tout ça :)


Moralité : le sport, ça surprend, et pas seulement sur le terrain... Bon, je vous laisse, je vais me faire un thé dans ma tasse ASSE !

10 février 2011

Je sais, j'l'ai déjà mis sur Facebook

Pouitch : Where's Daddy?
La G-R : At his Amnesty International meeting.
Pouitch : What's that?
G-R : You know, he writes letters to governments in countries where people live less well than us.
Pouitch : What, you mean, like in Dublin?

29 janvier 2011

Le Pouitch n'est pas matérialiste

"Mummy, dit le Pouitch en empilant les 2 euros que totalisent la l'amoncellement de pièces jaunes et bronze de sa tirelire, Mummy, do you know what I could do if I had ALL the money in the world?

- Um... You could buy me really big house with loads of maids and cooks, répond la Grenouille-Rosbif.

- No, dit le Pouitch - I could... - I could do that too, yes, but I could... do you know what?

- No? dit la Grenouille-Rosbif.

- I could - do you know what I could do if I had all the money in Africa and in England?

- Well you wouldn't be very rich with all the money in Africa, dear, would you? No, darling, tell me?

- I could make a really really really big tower all the way up to the sky!"

Le Pouitch continue d'empiler ses pièces de 5 et 10 centimes, et rêve à la grande, grand tour qu'il pourrait faire s'il était riche.

Le Pouitch n'est pas matérialiste

"Mummy", dit le Pouitch en empilant les 2 euros que totalisent la l'amoncellement de pièces jaunes et bronze dans sa tirelire, 

"Mummy, do you know what I could do if I had ALL the money in the world?

- You could buy me really big house with loads of maids and cooks, répond la Grenouille-Rosbif.

- No, dit le Pouitch - I could do that too, but I could... do you know what?

- No? dit la Grenouille-Rosbif.

- I could - do you know what I could do if I had all the money in Africa and in England?

- Well you would be very rich with all the money in Africa, dear. No?

- I could make a really really really big tower all the way up to the sky!"

Le Pouitch continue d'empiler ses pièces de 5 et 10 centimes, et rêve à la grande, grand tour qu'il pourrait faire s'il était riche.

27 janvier 2011

Les questions du Pouitch, III

- Mummy, are angels like fairies?

- Mummy, why can't you marry two people?

- Mummy, why don't you want another baby?

- Mummy, how does a door open?

- Mummy, when you married Daddy, was he a King?

- Mummy, when I'm grown up, will I be a girl?

20 janvier 2011

...

"Mummy, dit le Pouitch, I don't want you to die."

18 janvier 2011

Le Père Noël est plein aux as

"Mummy, dit le Pouitch, do you know what I'd like next Christmas?

- Tell me!

- I'd like a few trains, but not many because I want other toys too.

- Uhuh.

- And I'd like a car, but not a car that goes by itself, a car that goes round and round and transforms into strange shapes. 

[devant le supermarché, peu avant Noël, étaient exposées en démonstration des voitures télécommandées de luxe, à axe pivotant sur 360 degrés, se retournant sur elles-mêmes]

- And I'd like a helicopter that goes by itself.

[devant le supermarché, peu avant Noël, il y avait des hélicoptères télécommandés. Très, très chers. Des jouets de grands, quoi.]

- Um, yes... They were VERY expensive, darling.

- Well that doesn't matter, cos Santa's rich."

 

14 janvier 2011

Pouitch malin

Il ne l'a pas encore compris (enfin, je ne crois pas...???) mais le Pouitch a trouvé un plan d'enfer pour faire plier sa maman en toutes circonstances.

Ca consiste à commencer ses phrases par :

"Mummy, why aren't you going to...?" 

ou par

"Mummy, why can't we..."

en parlant d'une chose dont nous n'avons encore jamais parlé.

 

Ca donne quelque chose comme ça :

La Grenouille-Rosbif annonce que sur le chemin du retour, on va s'arrêter à l'épicerie du coin.

"Mummy, demande le Pouitch, why aren't you going to buy me a drink?"

 

La Grenouille-Rosbif est flattée d'avoir tellement bien éduqué son fils, qu'il ne demande même pas si on peut lui acheter à boire (à boire étant en général une boisson fruitée un peu chimique et pleine de sucre), mais sait d'avance que la réponse sera "non, tu boiras de l'eau à la maison".

Hum.

Bon, allez, à la maison, il boit souvent du jus de fruits, il n'est pas tant à plaindre que ça, mon fils.

Enfin, revenons-en à nos moutons.

La Grenouille-Rosbif est donc fière d'être stricte au point que le Pouitch n'ose même plus demander.

Et ça la met de bonne humeur.

Du coup, le petit coeur de la Grenouille-Rosbif s'attendrit.

Oh, allez, juste cette fois-ci, pour lui faire plaisir...

 

Et la Grenouille-Rosbif sort de l'épicerie du coin avec 25 cl d'eau aux jus de fruits à 2 euros 50.

C'est exceptionnel.

Ainsi que ça l'a été pour le muffin de samedi dernier, le tour de manège il y a 15 jours et le cahier de stickers il y a 3 semaines.


Le Pouitch est un sacré petit malin, même s'il l'ignore encore (car la Grenouille-Rosbif ne pense pas que son fils la fasse tourner en bourrique), et la Grenouille-Rosbif se fait avoir à chaque fois comme une bleue.

10 janvier 2011

Les bonnes bondes blondes

Propos rapportés par Belle-Maman, alias Mamilette

 

"Auprès de ma bon-deu, qu'il fait bon fait bon fait bon

- Non, Tristan, pas ma "bonde", ma "blonde".

- Auprès de ma bonn-euh..."