Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 juillet 2009

Période d'inactivité temporaire et de repos bien mérité

Nous sommes vendredi.

Il est 13h54.

 

Je suis crevée.

 

Dimanche il va nous arriver un truc merveilleux :

 

NOUS PARTONS EN VACANCES !!!

 

Vous ne savez pas à quel point j’ai besoin de vacances.

Vous ne pouvez pas savoir à quel point j’ai besoin de vacances.

Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point j’ai besoin de vacances.

Moi-même je n’aurais préalablement pas pu imaginer que l’on puisse tant avoir besoin de vacances.

 

CA VA ME FAIRE DU BIEN !!!!!!!!!!!!

 

 

 

Donc au programme :

 

Dimanche, départ de la maison à 9h20, une heure trop tard pour le Pouitch qui sera debout aux aurores et qui à 8h30 aura déjà approché une des tables gigognes de l’interrupteur pour éteindre la lumière (à condition que celle-ci soit encore allumée, bien sûr), et sera assis sur sa troisième marche préférée, occupé à mettre ses chaussures entre deux « Mummyyyyyy ! Let’s gooooo ! We’re going to miss the plane ! »

 

Votre Grenouille-Rosbif suivra péniblement à pas de canard son époux et sa progéniture sur le chemin du tram, puis dans l’aéroport, où nous endurerons moulte glanderie en attendant le fameux avion vert « Mummy where’s the plane ??? » qui doit nous emmener à Lyon.

 

A 12h50 nous regarderons les nuages par la fenêtre en imaginant encore une fois quel effet ça peut bien faire quand un avion se disloque en vol et plonge museau en avant vers l’océan.

 

A 15h20 heure locale nous atterrirons en douce France et la Grenouille s’accroupira devant mes yeux détournés pour embrasser le sol natal.

 

A 15h45 le Pouitch s’élancera vers sa grand-mère maternelle qui lui tendra les bras et le couvrira de bisous pendant que le grand-père paternel lui fait d’amicales tapes sur le dos en attendant d’avoir droit, lui aussi, à un gros gros gros câlin.

 

 

A 20h nous dégusterons un plat de petits pois au lard en regardant le journal de France 2 et votre Grenouille-Rosbif carressera son ventre en disant « c’est incroyable, j’ai encore trop mangé – pourtant j’ai pas tant mangé que ça, si ? »

 

Puis la Grenouille fera la vaisselle pendant que la Grenouille-Rosbif raconte sa vie à qui veut bien l’entendre, et on laissera la mise en pyjama et le brossage de dents (note to self : ne pas oublier la brosse à dents et le dentifrice du Pouitch) aux grands-parents ravis.

 

Enfin on s’écroulera sur un matelas merveilleusement ferme pour une nuit de sommeil que l’on espérera ininterrompue.

 

Bon et puis je vais m’arrêter là parce que j’ai TRES sommeil, rien que d’y penser.

 

Les notes des prochains jours seront donc publiées dans la catégorie « retours récupérateurs en terre natale » et seront sans doute plus éparses que d’ordinaire.

 

Ouala ouala !

 

24 juin 2009

Vive la France

On avait oublié le regard noir des gars du contrôle de passeports à Lyon Saint Exupéry.

 

Tu t’avances jusqu’à la ligne blanche.

Tu files ton passeport en disant “bonjour” avec un petit sourire poli.

T’as pas de réponse. T’as pas de sourire. Le gars te regarde comme si t’étais une meurtrière présumée en fuite.

Il prend ton passeport. Il le regarde.

Il te regarde de nouveau comme si t’étais une pédophile récidiviste.

Il te regarde encore.

Il te tend ton passeport sans te quitter du regard.

Il te laisse passer – il t’a donc innocentée – mais il te regarde toujours et encore comme si tu méritais la prison à vie sans sursis.

 

Si j’étais Cracotte je le tabasserais à coup de passeport.

Pas sûr que ça arrangerait mon cas.

22 juin 2009

Beckham et le partage

Etape 1 : le Pouitch-Poulet joue allègrement avec son ballon Spiderman tout neuf.

 

Etape 2 : d’autres enfants aperçoivent le Pouitch-Poulet avec son ballon Spiderman et viennent pour jouer avec lui.

 

Etape 3 : le Pouitch-Poulet la joue comme Beckham et ne laisse personne entrer sur son territoire, dribblant à la mort et menant son ballon loin des concurrents.

 

Etape 4 : le Pouitch-Poulet se fait rattraper par Zidane et se fait chiper son ballon.

 

Etape 5 : le Pouitch-Poulet fait un sprint digne de Jim Hines*, les double tous et récupère son ballon.

 

Etape 6 : ses parents sont fiers de ses talents d’athlète et de footballer.

 

Etape 7 : ses parents sont désolés de voir qu’il la joue un peu solo quand même.

 

Etape 8 : le Pouitch-Poulet revient vers ses parents, son ballon Spiderman tout neuf dans les bras, et leur demande de le remettre dans le sac.

 

Etape 9 : la Grenouille-Rosbif tente d’expliquer au Pouitch-Poulet que partager, c’est pas mal aussi, et que ce serait bien s’il laissait un peu les autres toucher à son ballon. La Grenouille-Rosbif rappelle au Pouitch-Poulet qu’à la crèche il n’a pas le droit de la jouer solo.

 

Etape 10 : le Pouitch-Poulet aperçoit un petit garçon qui joue dans la terre avec non pas 1 ni 2 ni 3 mais 4 Airbus A380 et lorgne longuement ces objets de convoitise.

 

Etape 11 : la Grenouille-Rosbif saute sur l’occasion et fait remarquer au Pouitch-Poulet que s’il laissait les autres jouer avec son ballon il aurait aussi le droit de jouer avec les jouets des autres, comme par exemple ces avions.

 

Etape 12 : le Pouitch-Poulet hésite à intervenir mais se ravise lorsqu’un autre petit garçon vient prendre son ballon et le laisse partir.

 

Etape 13 : le Pouitch-Poulet part finalement en direction de son ballon mais ne veut pas jouer avec les autres enfants qui l’y invitent pourtant.

 

Etape 14 : le Pouitch-Poulet abandonne son ballon et revient plein d’espoir vers le petit garçon avec les avions.

 

Etape 15 : la Grenouille-Rosbif s’approche du petit garçon et lui demande s’il voudrait bien prêter un de ses avions au Pouitch-Poulet.

 

Etape 16 : le petit garçon dit « non ».

 

Etape 17 : le Pouitch-Poulet est dépité.

 

Etape 18 : la Grenouille-Rosbif a l’impression d’avoir trompé son petit garçon en lui faisant de fausses promesses mais essaie de lui expliquer que pour les avions, c’est peut-être trop tard, il s’est déjà grillé avec le petit garçon.

 

Etape 19 : le Pouitch-Poulet va chercher son ballon et l’amène au petit garçon.

 

Etape 20 : le petit garçon s’en fout et s’en va ailleurs avec ses avions.

 

Etape 21 : la Grenouille-Rosbif explique au Pouitch-Poulet que peut-être il devrait laisser tomber le coup des avions, parce que manifestement le petit garçon n’a pas envie de jouer avec lui.

 

Etape 22 : le Pouitch-Poulet passe le reste de la soirée à la recherche du petit garçon.

 

 

Etape 36 : la Grenouille-Rosbif demande au petit garçon de prêter ses avions.

 

Etape 37 : le petit garçon dit « non ».

 

Etape 38 : le petit garçon pose ses avions.

 

Etape 39 : un autre petit garçon saisit l’un des avions et me le donne.

 

Etape 40 : je donne discrètement l’avion au Pouitch-Poulet qui fait Melbourne-Paris 4 fois.

 

Etape 41 : le petit garçon quitte la pièce sans même se rendre compte qu’il lui manque un avion.

 

Etape 42 : le Pouitch-Poulet continue de jouer avec l’avion.

 

Etape 43 : sur injonction de la Grenouille-Rosbif, le Pouitch-Poulet ramène son avion au petit garçon.

 

Etape 44 : la Grenouille-Rosbif dit « merci » au petit garçon.

 

Etape 45 : le petit garçon dit « merci ».

 

Morale de l'histoire : tout est bien qui finit bien (mais parfois il faut un peu tricher).

 

 

 

 

*Bon alors là je vous avoue que j’ai fait « google 100m » pasque des sprinters j’en connais pas. Fallait bien que je trouve un nom, alors j’ai pris au pif, hein !

 

 

Le weekend

Non non, je n’étais pas en panne d’inspiration vendredi, j’étais tout simplement dans l’avion. Puis au lit. Puis de mariage. Puis au lit. Puis dans l’avion. Puis au lit.

Et là, surprise, miracle, je ne suis pas au lit, je vais même peut-être tenir la journée, même si ce soir de très bonne heure je serai… au lit.

 

Ouais alors par contre, j’ai un peu une réclamation à faire. Rapport au temps qu’il a fait. Nan pasque, quand t’es de mariage le 20 juin en Ardèche, tu t’attends à avoir un peu chaud. Tu te dis que tu vas déjeuner sur la terrasse et que tu vas peut-être avoir trop chaud avec tes collants.

 

Ben tu sais quoi, l’ami(e) ? Que nenni. Il a fait froid. J’ai eu froid. Vive le vent du nord.

(Enfin c’est belle-maman qu’a dit que c’était le vent du nord pasque moi, pff j’en sais rien du tout. Je suis relativement nullissime pour tout ce qui relève de la météo naturelle. M’enfin donc paraît que c’était le vent du nord et c’est que c’est ça qui explique qu’on ait eu froid.

 

Bon, sinon, le Pouitch a fait la fête jusqu’au petit matin ; il a appris les dures loi du partage (et du non partage) en lorgnant avec envie les petits avions d’un petit brun tout en serrant égoïstement son tout nouveau ballon Spiderman contre lui.

 

Votre Grenouille-Rosbif dévouée, pour sa part, n’est pas tombée dans les pommes à 10 heures du soir mais a tenu sans problème jusqu’à 1h du matin !!!!

 

Bon enfin ça ne veut pas dire que ça va mieux, hein parce que :

 

-est-ce que je me couche toujours à 21h/21h30 ? – OUI.

-est-ce que je suis toujours aussi écœurée ? – OUI

-est-ce que je vomis toujours ? – OUI (même si je soupçonne ce petit problème-là d’être liée à une certaine anxiété existentielle liée au travail et à tout ce qui l’entoure – bizarrement mes repas sont restés dans mon estomac tout le weekend).

-est-ce que j’espère toujours que ça passe ? EUH…

 

Bon, la « bonne » nouvelle c’est que j’ai perdu 2 kilos depuis le début de ma grossesse et que je n’ai encore rien repris. Ouais je sais, c’est pas une bonne nouvelle quand on est enceinte. Ben pour moi ça l’est quand même. Pasque ça fera ça en moins à perdre. Même s’il n’est pas garanti que mes 13 kilos me tomberont pas dessus d’un coup, on dit toujours que les plus vieux sont les plus durs à perdre. Et pasque ces fichus kilos il est toujours bon d’en être débarrassés, quelque soient les circonstances.

 

Voili voilà.

 

Bien. Je vais vous laisser pour lire msn célébrités (ben vi, j’ai loupé ma séance du vendredi après-midi – je dois donc vérifier si Brangelina fait bien chambre à part et si la tournée de Britney se passe bien) et poster moulte contributions intelligentes et constructives sur des forums de mamans.

 

 

28 décembre 2008

We're back

Nous rentrons à Dublin aujourd'hui. Le blog devrait bientôt reprendre du service !